Description du Projet

Instrument de crédit
Le  Projet des Services Agricoles et Organisations de Producteurs (PSAOP2) proposé constitue la deuxième phase de quatre ans d’un APL (Prêt-programme évolutif) composé à l’origine de trois phases, dont les deux premières sont de trois ans et la troisième de quatre ans. Le choix de l’APL s’est fondé sur l’engagement à long terme nécessaire pour appuyer la création d’institutions dans un secteur complexe. La première phase a pris plus de temps que prévu mais elle a atteint tous ses objectifs avec un impact considérable sur le développement institutionnel, d’après le RAP (voir ci-dessous). La deuxième phase partira de ce résultat pour traduire les réalisations institutionnelles en résultats concrets sur le terrain. En tenant compte des enseignements de cette première phase, le gouvernement du Sénégal et la Banque mondiale sont convenus de prolonger la durée du PSAOP2 jusqu’à quatre ans, au lieu des trois prévus. De fait, la mise en œuvre du PSAOP1 a pris plus de cinq ans et l’expérience du continent africain indique clairement qu’il faut plus de trois ans pour atteindre les PDO de la plupart des projets.

Objectifs et Phases du Projet
L’élaboration du Programme des Services Agricoles et Organisations de Producteurs (PSAOP) vise la croissance durable et la stabilisation de la productivité des petits producteurs, de la production, des revenus et de la sécurité alimentaire par le biais de l’adoption d’innovations. Le programme met l’accent sur les points suivants : (i) réformes institutionnelles en vue de rendre les services agricoles fiables, plus orientés vers la demande et plus rentables, et d’augmenter la participation du secteur privé dans un certain nombre de fonctions jusque là dévolues au secteur public ; (ii) création et adoption d’innovations en vue de soutenir et d’augmenter la productivité et la production agricoles de façon durable ; et (iii) habilitation, renforcement des capacités, responsabilité et implications sociales accrues des organisations de producteurs.

La vision à long terme du PSAOP se caractérise par : (i) des organisations de producteurs fortes et efficaces capables de co-gérer la nature et la qualité des services qu’ils reçoivent et co-financent, d’influencer le dialogue politique dans le secteur ; (ii) des départements ministériels déconcentrés et efficaces mettant l’accent sur leurs fonctions essentielles de formulation des politiques, de planification, de suivi-évaluation, ainsi que sur la définition du cadre réglementaire ; et (iii) des services agricoles financièrement viables et régis par la demande, adaptés aux besoins des différentes catégories de producteurs, responsables devant ces derniers et évoluant dans un environnement concurrentiel, capables de créer et de diffuser des innovations sur une base contractuelle.

L’objectif de la première phase (PSAOP1) était de réformer le cadre institutionnel et l’environnement des services agricoles, tout en appuyant l’habilitation des organisations de producteurs. Le résultat général de la première phase a été jugé satisfaisant par le Rapport de fin d’exécution (ICR, Rapport n° 35062). Le PSAOP1 a contribué de manière efficace à l’habilitation des organisations de producteurs, à mettre en place des services agricoles décentralisés et régis par la demande dans une partie des zones rurales du Sénégal, ainsi qu’au renforcement de leur réactivité et de leur responsabilité envers les producteurs.

Outre les résultats obtenus sur le terrain, les réformes et approches promues par le PSAOP1 ont fortement influencé les fonctionnaires et les décideurs dans les départements ministériels. La promulgation d’un nouveau cadre réglementaire pour l’agriculture (Loi d’orientation agro-sylvo-pastorale – LOASP), en juin 2004, a apporté une reconnaissance légale –et confirmé l’intérêt et la pertinence‑ aux réformes institutionnelles appuyées par le PSAOP. La LOASP offre une viabilité institutionnelle aux réformes entreprises au cours de la première phase et définit le cadre de leur viabilité financière.
Le coût de la première phase est estimé à 41,1 millions de dollars EU, y compris une demande du gouvernement de l’ordre de 27,4 millions de dollars EU auprès de l’IDA.

L’objectif de la deuxième phase (le présent projet) est de renforcer l’accès des petits producteurs aux services et innovations agricoles efficaces et diversifiées, en vue d’augmenter, de diversifier et/ou de stabiliser leurs productions. Pour atteindre cet objectif, le projet renforcera la mise en place du cadre institutionnel au cours de la première phase, élargira la couverture des services de conseil agricoles sur tout le territoire national,  renforcera les capacités et les domaines de recherche, habilitera davantage les organisations de producteurs tout en renforçant leur responsabilité et représentation sociales (voir les détails dans la partie suivante).  Le coût de la deuxième phase est estimé à 47 millions de dollars EU, comprenant une demande du gouvernement de l’ordre de 20 millions de dollars EU auprès de l’IDA.

L’objectif de la troisième phase du programme consistera à augmenter la productivité agricole et les revenus ruraux dans toutes les zones rurales du Sénégal. Le PSAOP3 supprimera petit à petit l’appui en investissements qu’il fournit aux départements ministériels, lesquels seront désormais en mesure de recevoir une assistance budgétaire et un Crédit pour la politique de développement. La durée de la troisième phase sera de quatre ans et son coût est estimé à 86 millions de dollars EU, comprenant une demande du gouvernement auprès de l’IDA s’élevant à 22,4 millions de dollars EU.
Le coût total du programme (voir Tableau 1 ci-après) est de 174 millions de dollars EU, dont 69,8 millions de dollars de l’IDA.

Tableau 1 : Les phases et les coûts du PSAOP (en millions de dollars EU)

 

Gouvernement

Bénéficiaires

IDA

FIDA

Autres Donateurs

TOTAL

Phase I

13.5

0.2

27.4

0

0

  41.1

Phase II

20.0

1.0

20.0

6,0

0.0

  47.0

Phase III

40.9

6.6

22.4

10.0

6.0

85.9

Coût total du programme

  74.4

   7.8

69.8

16

   6.0

 174.0

 

   
Copyright © 2007 - Unité de Coordination Technique et Fiduciaire du PSAOP - Tous droits reservés - Designed by 2SI